What’s on my hair : Routine capillaire du moment 100% Aroma-Zone

Hello les Biotys!

Mon dernier article « What’s on my hair » remonte à plus de 6 ans, shame on me! j’ai décidé de reprendre ce type de format pour vous montrer les produits que j’applique au quotient. Je trouve ça sympa et ça vous permet de voir comment je construis ma routine capillaire et les techniques que j’utilise.
Je change assez souvent de routine en fonction de l’état de mes cheveux, de mes envies et du rendu que je souhaite obtenir. D’ailleurs à l’heure ou je vous écris, j’ai deja changé de routine, mais on verra ça plus tard…
Personnellement je ne crois pas du tout au mythe qui dit que le cheveu peut s’habituer à un produit. Quand c’est le cas, selon moi, c’est le signe qu’il est temps de faire une clarification (pour plus d’informations, cliquez ici).
Aujourd’hui je vous propose donc ma routine 100% Aroma-Zone, un peu moins « chargée » que d’habitude afin d’obtenir un peu plus de volume. J’ai pour habitude d’utiliser la LOC méthode: Liquid/leave-in, Oil, Cream (Liquide/leave-in, Huile, Crème en français) mais ici j’ai utilisé une seule crème pour définir mes boucles et ça se ressent.

Pour nourrir:

Depuis que j’ai testé la nouvelle base neutre d’Aroma-Zone (ici) j’ai repris plaisir à faire des bains d’huile. Ces dernières années je m’étais vraiment focalisée sur l’hydratation en délaissant les soins nourrissants qui sont tout de même importants. Je suis revenue à 2 bains d’huile par mois et je vois une nette différence: des cheveux plus forts, moins ternes et l’apparition de baby hair. Je vous recommande vivement cette huile de soin qui est complète à tous les niveaux. Concernant l’application, c’est désormais sur cheveux secs que je les applique, le temps pose pouvant durer de quelques heures à une nuit entière.

Alternative: Synergie d’huiles capillaires de la marque Noire Ô naturel, ici

Pour laver et hydrater:

La fréquence de mes shampoings n’a jamais changé: 1 fois par semaine. Pour ce faire j’ai utilisé mon shampoing solide maisonici) dont la formule me convient assez bien: pas d’effet crissant ou de longueurs sèches. Je réfléchis déjà à la prochaine recette que je souhaite un peu plus moussante pour rincer les bains d’huile plus facilement. Pour l’après-shampoing je me suis contentée de la base capillaire d’AZ sans aucun ajout. Rien à dire, l’effet démêlant et gainant étaient bien présent mais j’ai largement préféré son utilisation en masque profond et en soin sans rinçage. Concernant la technique du démêlage, je suis revenue au plus basic en utilisant mes doigts: plus de douceur, moins de casse et des boucles naturellement définies.

Pour le soin profond j’ai une nouvelle fois utilisé la base capillaire que je trouve également très complète. Posée après le shampoing elle a su nourrir et hydrater ma chevelure à merveille. Je l’ai souvent enrichi de sirop d’agave/mélasse ou de céramides végétales. Je vous passe les détails car il y a autant de possibilité que d’actifs et en plus de cela je vous en ai déjà parlé dans cet article ici. L’étape du rinçage est un moment clé dans ma routine capillaire car j’en profite pour redéfinir mes boucles. Je rince longuement la tête en bas, tout en scrunchant ma chevelure avec l’eau qui coule pendant plusieurs minutes. Cette technique redéfinit à 80% mes boucles. D’ailleurs à partir de la je ne scrunch plus après car cela me provoque des frisottis.

Alternatives: Shampoing solide Glamourous pour cheveux secs de la marque Pachamamaï, ici

Pour styliser:

J’applique toujours mes produits coiffants sur cheveux bien trempés, juste après le rinçage de mon masque. Si nécessaire je n’hésite pas à les réhumidifier avec un spray. Le fait qu’ils soient gorgés d’eau aide à faire rebondir les boucles en plus de les hydrater. Ici c’est la base AZ qui va repimper mes boucles grâce à son pouvoir gainant. J’en applique sections par sections en effectuant des méthodes de coiffage comme le rake and shake et la praying hands méthode. J’ajoute ensuite un peu de gel d’aloe vera pour fixer et quelques gouttes d’huile de piqui pour sceller l’hydratation. Comme je le disais plus haut, je ne scrunch plus à cette étape parce que ça favorise les frisottis. Après cela je peux soit utiliser directement la méthode du plopping (ici) pour avoir des boucles bien formées soit enlever l’excédent d’eau (et donc de produit) en tapotant gentiment avec ma serviette microfibre afin d’obtenir plus de volume et une définition moins parfaite. Je finis par sécher mes cheveux au diffuseur (air froid), un petit coup de peigne afro pour décoller les racines and that’s it.
Au cours de la semaine je rafraichis toujours en humidifiant mes cheveux tous les matins a l’aide d’un spray hydratant puis j’applique un peu de base capillaire et de gel si besoin.

Alternative: Base capillaire Wam, ici 

Résultats:

Voici le résultat de cette routine capillaire: je m’aperçois que j’aime de plus en plus mes cheveux frizzy et volumineux que des boucles bien formées. Après évidemment mon type de cheveux fait que je n’aurais jamais d’anglaises ou des boucles parfaites mais la première des choses à faire quand on passe au naturel c’est daimer ses cheveux comme ils sont…

J’espère que cet article vous a plu, la prochaine je vous présenterais ma routine avec les produits Bouclème.
N’hésitez pas à me faire ma part de vos techniques de coiffage ou de votre routine.

Biotytips xxx